001_bureau5
002_dossier
003_coffre_petit
004_bureau1
005_comfort
006_ensemble_bonbon
007_lustre 1
008_dollars
009_socle
010_hologramme

B.I.P. (Bonbons, Illusion et Perversion) présentée dans une banque desafectée à l’exposition Rendre réel lors de l’événement Scène Québec produit par Centre National des Arts, Ottawa, Canada.

Bureau: 10 x 9 x 9 pieds – Coffre fort: 8 x 11 pieds

Commissaire: Marie Fraser

B.I.P ! (Bonbon, Illusion et Perversion) est une installation décomposée en 2 parties où le spectateur est physiquement et virtuellement (par le biais de caméras de surveillances) amené à découvrir les différents lieux. À la fois irréelle et matérielle, les dispositifs offraient au promeneur de contempler une oeuvre d’art tout en méditant sur certaines futilités de ce monde. En effet, nous vivons dans une réalité où plusieurs de nos valeurs semblent illusoires et innaccessibles.
Inspiré des vanitas, l’oeuvre nous révèle d’un côté l’ambition et les espérances, de l’autre les richesses et les plaisirs, et plus loin la perte d’identité ou la débilité. Symbole d’avidité vaine, elle est une représentation du désir et de l’envie et tente d’en pointer l’absurdité et les pièges qu’elle sous-tend. Effectivement, le spectateur constatera que l’harmonie des lieux semble avoir été perturbé par un incident.
Ce désordre, cette révolte, que disent-ils, de la société, de ces latences, de ces espérances? Dans la faille du dire et du faire que doit-on déceler? Notre destin commun n’est-il pas d’être leurré, frustré, contraint, soumis à la loi de la tromperie ?